Humaniser les échanges par emails

Comment un geste simple peut améliorer les relations entre l'émetteur et le destinataire d'un simple email ? Le Challenge du Berger propose de remplacer le cordialement de nos messages électroniques par des formules de politesse adaptées à chaque personne et à son contexte.

Depuis plus de trois ans, je milite pour la suppression du cordialement dans nos échanges par e-mail. En utilisant d’autres formules de politesses simples, je crois que l’on peut remplacer cette expression, chaleureuse à l’origine, devenue froide et laconique par une utilisation abusive.

Initialement, le Challenge du Berger était une méthode de ludification (gamification) pour améliorer les relations avec nos clients chez ThinkInnovation. Au fil du temps, le Challenge du Berger a pris un autre sens et est devenue un étendard de cet acte simple de la vie du tous les jours : supprimer sa signature automatique et adapter la formule de politesse à la conversation.

La douceur du cordialement en une image, sur un ring de catch

Sur un document collaboratif hébergé sur GitHub, plus de 100 alternatives au cordialement ont été proposées par 22 contributeurs. Si certaines ne sont pas vraiment exploitables, j’en utilise d’autres tous les jours.

Dans le cadre d’échanges fonctionnels et impersonnels, le cordialement reste une formule bateau que l’on peut utiliser sans réfléchir. La question de la suppression de cette formule de politesse se pose à partir du moment où vous souhaitez construire une relation durable avec votre destinataire. Le point de départ est avant tout la suppression de cette expression dans la signature automatique de nos emails.

Résultats

Depuis sa naissance, l'initiative s'est largement diffusée en prenant d'autres noms et d'autres formes. Elle connait une nouvelle jeunesse depuis le mois de juin 2016 et une interview en direct sur le plateau de Stéphane Soumier de BFM Business.